Huissier de justice pour loyers impayés à Menton, Grasse, Antibes, Juan-les-Pins…

Vous êtes propriétaire et faites face à un retard, voire un refus de paiement de la part de vos locataires ? Nous vous invitons à contacter notre étude d’huissier active dans toute la région de Menton (Mandelieu, Roquebrune-Cap-Martin, Beausoleil…) en vue de trouver une solution à même de faire valoir vos droits.

Utilité et application

En qualité d’huissiers de justice à Menton, notre rôle est avant tout de comprendre la manière dont la situation actuelle s’est installée. Que vous soyez locataire ou bailleur, nous pouvons vous recevoir afin d’échanger sur le contexte. En effet, les loyers impayés peuvent rapidement être solutionnés grâce à un dialogue basé sur la communication et la compréhension.

Notre équipe de professionnels qualifiés mettra en œuvre tous les outils qu’elle a sa disposition (conseils juridiques, qualité de l’intervention…). Vous pouvez dès maintenant placer votre confiance dans nos services en vue d’obtenir un juste accompagnement en ces circonstances particulières.

Les loyers impayés ne sont pas forcément synonymes de conflits ou d’expulsion. En tant qu’huissiers de justice, nous serons votre interlocuteur avec l’autre partie, notamment au niveau des avancées judiciaires décidées par le juge.

huissier de justice loyer impayé
litige locatif

Nos huissiers de justice mentonnais dans la résolution de loyers impayés

Le Code de Procédure civile présente les modalités de chaque procédure selon les différents scénarios possibles en cas de loyers impayés. Le but, lorsque vous faites appel à nos prestations d’huissier de justice dans la résolution de loyers impayés à Menton et sa région (Cap-d’Ail, La Turbie, Villefranche-sur-Mer…), est notamment de présenter un acte de commandement de payer si la situation l’exige.

Ce document est un acte juridique établi par un huissier qui va permettre au créancier d’inviter poliment son débiteur à payer la somme due. À défaut, il encourra une saisie. Cependant, ce papier ne peut être rédigé à la seule condition que le propriétaire présente auparavant un titre exécutoire qui prouve la créance.

Consultez également :